Moins de chômeuses que de chômeurs ?

     Dans cet article nous verrons que, à première vue, les femmes britanniques sont moins touchées par le chômage que les hommes. Mais nous démontrerons que ce phénomène est "légèrement" faussé par une modalité spécifique à la Grande-Bretagne et concernant le chômage et les femmes.

 

     Nous ne pouvons pas nier que les anglaises sont moins nombreuses à être au chômage que les hommes. En effet, en 1983, 9,8 % des femmes étaient au sans emploi contre 11,8 % des hommes pour la même année. Cette tendance ne s'est pas inversée au fils des ans car en 2005, les anglaises au chômage représentaient 4,3 % des actifs contre 5,1 % pour les hommes.

     Mais, car il y a un mais, nous ne pouvons pas considérer cette "bonne nouvelle" véritablement comme tel puisque, au Royaume-Uni, une femme sans emploi n'entre pas dans les statistiques du chômage si son conjoint exerce une profession, car elle n'a pas le droit aux prestations sociales. Ce qui explique que l'Angleterre soit l'un des seuls pays de l'Union Européenne où le taux de chômage féminin est inférieur au taux de chômage masculin.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site